MENU

MENU

PARTENAIRES

L’équipe

CHAIRE DE
RECHERCHE RELIEF
EN SANTÉ MENTALE,
AUTOGESTION ET TRAVAIL

SIMON COULOMBE
Professeur agrégé

Université Laval

Simon Coulombe, Ph. D. est professeur agrégé au Département des relations industrielles de la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval. Il est aussi chercheur régulier à VITAM – Centre de recherche en santé durable. Il est titulaire d’un doctorat en psychologie communautaire de l’Université du Québec à Montréal.

 

JOINDRE : simon.coulombe@rlt.ulaval.ca

LIONEL ADISSO
Analyste statistique

Université Laval

Lionel Adisso est radiologue et biostatisticien. Étudiant finissant au doctorat en épidémiologie, il est le biostatisticien associé aux travaux de S. Coulombe.

MARIA ALEXANDROV
Responsable des communications & Directrice artistique

Université Laval

Maria Alexandrov est la responsable des communications et la directrice artistique de la Chaire. Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Québec et étudiante à la maîtrise en communication, Maria participe à la construction de ponts entre le milieu de la recherche et celui de l’art. Elle s’engage ainsi à faire raisonner la science autrement, son travail vise la démocratisation du savoir de manière créative.

ÉMILIE AUGER
Postdoctorante (stage postdoctoral complété)

Université de Waterloo

Émilie Auger, Ph.D. a complété un doctorat en psychologie sociale à l’Université McGill ainsi qu’un postdoctorat à l’Université de Waterloo et un postdoctorat à l’Université Laval.

Édouard Boutin
ÉDOUARD BOUTIN
Étudiant à la maîtrise (maîtrise complétée)

Université Laval

Édouard Boutin a complété sa maîtrise en relations industrielles à l’Université Laval sous la direction de Charles Fleury et de Simon Coulombe (codirection). Il s’intéresse plus particulièrement à la situation des jeunes sur le marché du travail, aux enjeux de santé psychologique au travail ainsi qu’aux facteurs de risques psychosociaux du travail. Son mémoire de maîtrise porte notamment sur les effets de la pandémie de COVID-19 sur la santé psychologique au travail des jeunes Québécois de 18 à 34 ans.

COLOMBE CLAVEAU
Stagiaire de recherche (stage complété)

Université Laval

Colombe Claveau a été stagiaire de recherche à la Chaire. Elle a travaillé sur le projet visant à mettre en place des ateliers d’autogestion de l’anxiété destinés aux étudiant.e.s internationaux.ales. Elle est étudiante à la maîtrise en psychologie à l’Université Laval.

MARIE-FRANCE DE LA FONTAINE
Stagiaire de recherche & Auxiliaire de recherche

Université Laval

Marie-France de la Fontaine est étudiante au doctorat en psychologie à l’Université Laval. À la session d’hiver 2022, elle a été stagiaire de recherche à la Chaire où elle a contribué à la réalisation de plusieurs projets. Elle travaille à la rédaction d’articles pour diffuser les résultats de la Chaire.

KARINE DUFRESNE
Étudiante à la maîtrise

Université Laval

Karine Dufresne détient un baccalauréat en mathématiques-informatique de l’UQAM ainsi que d’une maîtrise en recherche opérationnelle de la Polytechnique de Montréal. Elle est présentement inscrite au DESS en Intelligence Artificielle à l’Université Laval. Dans le contexte de la Chaire, elle participe au développement d’outils informatiques pour valoriser les données. Ces outils permettront d’améliorer le processus de collecte, de traitement et d’analyse des données.

MARIE-CLAUDE DESAULNIERS
Consultante en intervention en santé mentale

Université Laval

Marie-Claude Desaulniers est nouvellement graduée à la maîtrise en sciences de l’orientation. Elle est consultante pour la Chaire. Elle y a travaillé comme professionnelle de recherche. La raison d’être du projet auquel elle participe depuis octobre 2021 est l’adaptation des ateliers d’autogestion de l’anxiété de Relief à la population des étudiants internationaux de l’Université Laval. Elle a travaillé plus précisément aux thématiques visant à soutenir les étudiants vers une meilleure connaissance de leur propre anxiété, une auto-observation plus juste et bienveillante, ainsi qu’à se fixer des objectifs pour un mieux-être salutaire en termes d’habitudes de vie.

JOËL GAGNON
Postdoctorant

Université Laval

Joël Gagnon, Ph.D. est postdoctorant au sein de la Chaire et a été postdoctorant à l’École de psychologie au sein du laboratoire Co-DOT. Ses intérêts de recherches portent sur l’utilisation des nouvelles technologies et l’autogestion pour améliorer l’offre de service en santé et en éducation. Il a d’ailleurs corédigé le livre « Déjouer la procrastination pour réussir et survivre à vos études : Une méthode scientifique basée sur l’approche d’acceptation et d’engagement (ACT) » pour favoriser la persévérance scolaire chez les étudiants postsecondaires grâce à l’autogestion.

CAROL-ANNE GAUTHIER
Cochercheure & Coordonnatrice

Université Laval

Carol-Anne Gauthier, Ph.D. est coordonatrice de la Chaire. Elle est également professeure de psychologie au CÉGEP Champlain-St-Lawrence et chargée de cours au département des relations industrielles de l’Université Laval. Ses travaux de recherche antérieurs portaient sur les parcours professionnels des femmes immigrantes hautement scolarisée ainsi que sur la progression des carrières des femmes dans les professions traditionnellement masculines. Ses expertises incluent l’équité la diversité et l’inclusion, la santé psychologique au travail et le télétravail.

CHRISTINE KHALIL
Étudiante à la maîtrise

Université Wilfrid-Laurier

Christine Khalil est candidate à la maîtrise en psychologie communautaire à l’Université Wilfrid-Laurier. Ses travaux portent sur la santé mentale des travailleuses et des travailleurs migrant.e.s au Canada.

ZINA KHARCHI
Professionnelle de recherche

Université de Québec à Trois-Rivière

Zina Kharchi est étudiante au doctorat en éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières et professionnelle de recherche à la Chaire. Elle coordonne actuellement le projet Création d’un programme de soutien à l’autogestion de l’anxiété pour favoriser la santé mentale et la réussite des étudiants internationaux financé par l’Université Laval. Pour sa thèse, elle s’intéresse au bien-être des étudiants internationaux à travers leur adaptation culturelle dans une approche axée sur la psychologie positive. En général, elle s’intéresse à la diversité ethnoculturelle et linguistique des populations migrantes et immigrantes ainsi qu’à leur bien-être.

JOSUÉ FRANÇOIS MATHIEU
Postdoctorant

Université Laval

Josué François Mathieu est postdoctorant à la Chaire. Il a aussi été chercheur postdoctoral au département de science politique de l’Université Laval. Il est spécialiste de la régulation financière internationale, du commerce international et des investissements internationaux. Ses recherches actuelles portent en particulier sur les normes internationales en matière de finance durable. Josué est titulaire d’un doctorat en sciences politiques et sociales, d’un master de spécialisation en droit international et d’un master en études européennes de l’Université libre de Bruxelles.

MÉLANIE MERCURI
Doctorante

Université du Québec à Montréal

Mélanie Mercuri est étudiante au doctorat en psychologie (profil professionnel – Psy.D) à l’Université du Québec à Montréal. Elle collabore comme auxiliaire de recherche sur des projets visant la co-création d’un nouveau service en santé mentale pour l’organisme communautaire Relief – Le chemin de la santé mentale et l’exploration qualitative de l’expérience de recevoir ce nouveau service. Ses intérêts de recherche concerne l’autogestion de la santé mentale, la recherche qualitative et participative et la psychologie existentielle.

PAMELA RUBI MONDRAGON CARRANZA
Professionnelle de recherche

Université de Montréal

Pamela Rubi Mondragon Carranza possède une maîtrise en santé publique de l’Université de Montréal et et a commencé son doctorat en psychologie clinique (profil intervention/recherche) à l’Université du Québec à Trois-Rivières à l’automne 2022. Elle contribue à la mise à jour de l’atelier d’autogestion de la dépression de l’organisme Relief depuis l’été 2021. De plus, elle participe actuellement à la rédaction d’un manuscrit portant sur les résultats de l’enquête “Surmonter l’invisible : une étude des effets de la crise du COVID-19 sur la santé mentale des travailleur.se.s canadien.ne.s (volet francophone)”.

TYLER PACHECO
Doctorant

Université Wilfrid-Laurier

Tyler Pacheco a été étudiant à la maîtrise en psychologie communautaire et est candidat au doctorat en psychologie sociale à Wilfrid Laurier University. Ses travaux portent sur les impacts de la COVID-19 sur la santé mentale des travailleuses et des travailleurs canadien.ne.s.

JOANNE PLANTE
Étudiante à la maîtrise

Université Laval

Joanne Plante est titulaire d’une maîtrise en sciences de l’information. Joanne a principalement oeuvré en gestion dans le domaine des bibliothèques. Elle a également été présidente du comité permanent des bibliothèques scolaires de la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques. Aujourd’hui, Joanne étudie à la maîtrise en relations industrielles avec mémoire et son sujet portera sur la bienveillance en milieu de travail. Elle travaille également à titre d’auxiliaire de recherche au sein de la Chaire.

CHRISTINE SAUVÉ
Étudiante à la maîtrise

Université du Québec en Outaouais

Christine Sauvé est étudiante à la maîtrise en psychoéducation – profil mémoire et stage- à l’Université du Québec en Outaouais. Elle est chargée de projets- volet activités en recherches cliniques pour l’organisme communautaire Relief- Le chemin de la santé mentale. Dans le cadre de son mémoire, elle collabore avec la Chaire sur une recherche participative visant à créer un nouveau service en santé mentale et s’intéresse à l’expérience vécue des participant.e.s. faisant partie de ce processus utilisant l’approche de co-design basée sur l’expérience. Ses intérêts de recherche concernent l’autogestion de la santé mentale, la recherche participative, le rétablissement et le pouvoir d’agir.

YOSR TAMMAR
Doctorante

Université Laval

Yosr Tammar est auxiliaire de recherche à la Chaire. Elle est doctorante en relations industrielles à l’Université Laval sous la direction de Sylvain Luc et de Simon Coulombe (codirection). Sa thèse porte sur le bien-être et le rapport à l’emploi des travailleurs Canadiens francophones durant la COVID-19. Ses intérêts de recherche incluent la psychologie positive, le bien-être au travail, la gestion des ressources humaines, le bien-être social, et la promotion de la santé durable.

ALEXANDRE GAUDREULT
Étudiant à la maîtrise

Université Laval

ROMINA HELENA BARONY SANCHEZ
Étudiante à la maîtrise

Université Laval

Romina est infirmière et étudiante à la maîtrise en santé publique à l’Université Laval sous la direction de Marie-Pierre Gagnon et Maxime Sasseville (codirection). Elle possède aussi un baccalauréat en psychologie. À travers sa recherche, elle aimerait contribuer à la conceptualisation de l’engagement des patients et citoyens envers les technologies numériques en santé. Elle s’intéresse également à l’effet des technologies numériques sur la santé physique et mentale des personnes, et plus particulièrement celles en situation de vulnérabilité.

LAURIE-ANN BERGERON-DROLET
Étudiante à la maîtrise

Université Laval

JORDANE VACHON
Étudiante à la maîtrise & Auxiliaire de recherche

Université Laval

YENAN LIANG
Professionnel de recherche

Université Laval

VANESSA GAUTHIER
Stagiaire de recherche

Université Laval