MENU

MENU

PARTENAIRES

Axe 1

Les personnes, leur santé mentale et les stratégies d’autogestion qu’elles mettent en place
  • Inventorier et connaître les effets des stratégies d’autogestion en santé mentale mises en place à la maison et au travail par les personnes vivant avec des troubles anxieux, dépressifs et bipolaires ainsi que par leurs proches ;

 

  • Comprendre (et identifier comment y répondre) les défis de santé mentale et d’autogestion vécus par les personnes appartenant à divers groupes (par ex., selon l’âge, la précarité, le statut et type d’emploi, le statut d’immigrant.e, l’appartenance à la communauté LGBTQ+).

Axe 2

Le travail, son sens et son rôle dans l’autogestion, la santé mentale et la saine performance
  • Comprendre les expériences professionnelles des personnes vivant avec des troubles anxieux, dépressifs et bipolaires et le sens qu’elles donnent au travail et qu’elles en retirent ;

 

  • Examiner les relations longitudinales entre le sens au travail, l’autogestion, la santé mentale et la saine performance ;

 

  • Développer des approches d’intervention organisationnelle pour aider les employeur.e.s, superviseur.e.s et gestionnaires à créer des environnements de travail qui soutiennent l’autogestion et la santé mentale et qui préviennent le développement de difficultés psychologiques ou leur aggravation.

Axe 3

Les technologies de l’information et la communication et leurs rôles dans l’autogestion, la santé mentale et une saine performance
  • Examiner l’influence des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur la santé mentale et la saine performance ;

 

  • Développer du matériel d’autogestion pour les travailleur.euse.s, gestionnaires et autres intervenant.e.s afin de favoriser le développement des stratégies pour faire une utilisation saine des technologies qui ne nuise pas à la santé mentale ;

 

  • Développer et mettre à l’essai un prototype d’application mobile pour faciliter l’autogestion et éventuellement le retour au travail chez les personnes vivant avec des difficultés de santé mentale.

Axe 4

Les interventions de promotion et prévention en matière de santé mentale et de soutien à l’autogestion et la formation des acteurs.trice.s concerné.e.s
  • Développer et évaluer des outils, des programmes d’intervention (par ex., ateliers en groupe), des cursus de formation et d’autres approches novatrices pour accroître les connaissances et habiletés en matière d’autogestion et de santé mentale dans la population et dans les milieux de travail ;

 

  • Disséminer ces outils, programmes, cursus et approches dans les milieux d’enseignement et de recherche, auprès des employeur.se.s et gestionnaires et auprès des acteur.trice.s de la santé et des services sociaux et d’organisations communautaires.

Au travail, plusieurs aspirent non seulement à ne pas se sentir mal ou épuisé.e.s, mais aussi à sentir que leur travail fait du sens, qu’elles ou ils contribuent à quelque chose. Les milieux de travail et les personnes peuvent être accompagnés, par le biais d’informations et d’interventions basées sur la recherche pour aider à prévenir ou réduire les difficultés de santé mentale et à développer la santé mentale positive des personnes.

— Simon Coulombe, titulaire de la Chaire

Recherches menées

Cartographie des cours universitaires en matière de santé et mieux-être au travail au Québec

L’équipe de la CRRSMAT a collaboré avec le Groupe entreprises en santé pour dresser une cartographie des cours universitaires au Québec liés à la santé et au mieux-être au travail. Cette recherche visait à recenser ces cours et à en examiner les principaux sujets, en se basant sur les dimensions de la santé et les sphères d’intervention de la norme Entreprise en santé. La méthode de balayage environnemental a été utilisée pour recenser les cours dans les institutions universitaires québécoises. Au total, 112 cours ont été identifiés. Le rapport découlant de l’étude offre une vue d’ensemble des cours identifiés au Québec en lien avec la SMET, fournissant des pistes pour des orientations et réflexions futures.

 

Financement : Groupe entreprises en santé

Partenaire : Groupe entreprises en santé

Enquête sur la santé mentale et l’autogestion dans les PME

Les objectifs du projet étaient de dresser un portrait : 1) de la santé mentale, des connaissances en santé mentale et des capacités d’autogestion des employé.e.s des PME canadiennes, ainsi que 2) des demandes et ressources individuelles et organisationnelles (facteurs psychosociaux du travail, stigmatisation, programmes offerts et souhaités, etc.) susceptibles d’avoir un impact sur la santé mentale de ces employé.e.s.

 

Financement : CRRSMAT

Cochercheures : Marie-France de la Fontaine & Carol-Anne Gauthier

Partenaires : Relief & Beneva

Impacts of Peer Support on Occupational Recovery Outcomes : A Provincial Longitudinal Study in Ontario

Le but de cette étude était d’évaluer les changements longitudinaux concernant plusieurs indicateurs de rétablissement occupationnel (le statut de travail [y compris les paramètres des congés pour raisons de santé mentale], l’absentéisme et le présentéisme, la productivité perçue au travail, la santé mentale et le bien-être au travail, l’engagement professionnel et les projets professionnels) dans un échantillon de travailleur.euse.s (ou de personnes en arrêt de travail pour raisons de santé mentale) bénéficiant de soutien par les pairs en santé mentale.

 

Financement : Workplace Safety and Insurance Board of Ontario

Cochercheure : Sophie Meunier

Partenaires : Canadian Mental Health Association Waterloo Wellington ; Mood Disorders Association of Ontario ; Ontario Peer Development Initiative ; Support & Housing Halton ; Stella’s Place ; Supported Training & Rehabilitation in Diverse Environments

Supporting the mental health of Canadians in times of pandemic : Exploring the impacts of the COVID-19 crisis on wellbeing and validating context-appropriate e-mental health interventions

Ce projet avait deux buts principaux : 1) Mieux comprendre les impacts longitudinaux de la COVID-19 sur la santé mentale et la productivité des travailleur.se.s afin d’identifier ce qui aide ou nuit aux stratégies d’adaptation (par ex., l’autogestion) dans le contexte de la crise sanitaire; et 2) Guider le développement d’outils numériques/virtuels de soutien à l’autogestion afin qu’ils soient adaptés aux besoins de la population.

 

Financement : MITACS

Cochercheur.e.s : Charles Fleury ; Janie Houle ; Marina Doucerain ; Sophie Meunier & Sylvain Luc

Partenaire : Relief

Bien-être des camionneuses et camionneurs : Vers une compréhension holistique des facteurs de risque et de protection et des avenues d’intervention

Le but de ce projet est de documenter, pour une première fois de façon holistique, les facteurs de risque et de protection influençant le bien-être et la santé mentale des camionneur.se.s québécois.es afin d’améliorer l’offre de service qui leur est dédiée ainsi que les politiques et programmes susceptibles de soutenir leur bien-être.

 

Financement : VITAM-Centre de recherche en santé durable & Centre pour l’étude de la citoyenneté démocratique

Cochercheur.e.s : Yannick Dufresne ; Émilie Dionne ; Joël Gagnon & Laurie Kirouac

Partenaire : SSPT Chez les camionneurs

Création d’un programme de soutien à l’autogestion de l’anxiété pour favoriser la santé mentale et la réussite étudiant.e.s internationaux.ales

Ce projet vise à adapter un programme de soutien à l’autogestion de l’anxiété développé par Relief afin qu’il soit ajusté aux réalités des étudiant.e.s internationaux.ales et mettre en œuvre le programme auprès d’étudiant.e.s à l’Université Laval pour en faire une première évaluation. Il sera ensuite amélioré puis offert à plus grande échelle.

 

Financement : Programme d’appui financier 2021-2022, Université Laval

Partenaires : Relief & Centre d’aide aux étudiants (Université Laval)

Expériences et impacts de participer à un projet de co-design d’un service pour les personnes fréquentant l’organisme Relief

L’étude a pour objectif: 1) de documenter les expériences passées de services de soutien et la façon dont elles teintent l’expérience de co-design d’un programme de soutien à l’autogestion pour les personnes vivant avec des difficultés psychologiques, et 2) d’explorer les impacts perçus de la participation à un processus de co- design et les facilitateurs et barrières sur lesquelles agir pour engendrer et stimuler des impacts bénéfiques.

 

Financement : Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Cochercheur.e.s : Aude Villatte ; Marc-Simon Drouin & Annie Beaudin

Partenaire : Relief

Exploration qualitative globale de la santé mentale et du bien-être des travailleur.se.s agricoles migrant.e.s au Québec et en Ontario : Vers une étude pancanadienne

L’étude qualitative proposée vise à explorer les facteurs qui influencent la santé mentale et le bien-être des travailleur.se.s agricoles migrant.e.s en contexte de COVID-19 au Québec et en Ontario, deux provinces dont les politiques de santé et d’intégration peuvent différer pour cette population. L’étude s’appuie sur un partenariat avec des organismes communautaires qui utiliseront les résultats pour renforcer la défense des droits, le soutien et la prévention/promotion de la santé mentale pour ces travailleur.se.s.

 

Financement : VITAM-Centre de recherche en santé durable

Cochercheur.e.s : Bree Akesson ; Caroline Biron ; Émilie Dionne ; Richard Fleet ; Christine Khalil ; David Mandel ; Stephanie Mayell ; Janet McLaughlin ;  Matthew Menear & Ketan Shankardass

Partenaires : Association pour la Défense des Droits du Personnel Domestique de maison et de ferme ; Centre des travailleurs et travailleuses immigrantes ; Association pour les droits des travailleuses.rs de maison et de ferme & Centres de santé des travailleurs(ses) de l’Ontario

Favoriser la santé mentale des travailleuses et travailleurs : Exploration d’une approche novatrice basée sur l’exposition régulière à un environnement artistique immersif

Misant sur le potentiel (encore peu exploré) de l’art public et des installations artistiques offertes par les nouvelles technologies (multimédia, réalité virtuelle, etc.) pour favoriser la santé mentale, le projet vise à: 1) mener une recension de la littérature scientifique sur les effets des expériences artistiques immersives sur la santé mentale des travailleur.se.s; 2) examiner les impacts à court et moyen termes associés à l’immersion régulière dans un environnement artistique multimédia sur des indicateurs de bien-être et santé mentale chez des travailleur.se.s.

 

Financement : MITACS

Partenaires : La Piscine ; Oasis Immersion & Creative Capital

Kenkō : Infrastructure pour développer les connaissances et les interventions en matière de bien-être des travailleur.se.s

Ce projet vise à développer l’infrastructure de Kenkō, soit une application mobile qui permettra 1) d’examiner de façon globale le bien-être et la santé mentale des travailleur.se.s (en considérant tant leur autogestion que les facteurs de leur environnement de vie et de travail), et 2) de fournir des recommandations de soutien à l’autogestion personnalisées pour les individus et leurs milieux de travail.

 

Financement : Fondation canadienne pour l’innovation ; Gouvernement du Québec & VITAM-Centre de santé durable

Cochercheur.e.s : Yannick Dufresne ; Émilie Dionne (chercheure principale sur la subvention VITAM) & Joël Gagnon

Thérapie cognitive comportementale à distance pour l’insomnie : Essai contrôlé randomisé auprès de pompier.ère.s et policier.ère.s

L’étude constitue un essai randomisé qui vise principalement à examiner les effets à courts et moyens termes (sur le sommeil et la santé mentale) associés à l’intervention en ligne de thérapie cognitive comportementale offerte par Haleo auprès de policier.ère.s et pompier.ère.s.

 

Financement : Haleo (contribution nature) & CRRSMAT

Partenaire : Haleo

Thérapie virtuelle cognitive comportementale pour l’insomnie : Étude des changements en matière de sommeil et santé mentale et des médiateurs et modérateurs potentiels

L’étude est une utilisation secondaire de données collectées par Haleo (organisation offrant des services de thérapie cognitive comportementale en ligne pour l’insomnie) afin d’examiner les changements chez les usagers en matière de sévérité de l’insomnie et de symptômes anxieux et dépressifs, entre le pré-test, le post-test et des suivis, en plus d’explorer un large nombre de facteurs médiateurs et modérateurs potentiels.

 

Financement : Haleo (contribution nature) & CRRSMAT

Partenaire : Haleo

Towards a nuanced understanding of the psychosocial experiences of precariously employed workers : A mixed methods study focused on mattering and meaning in life

L’étude cherche à examiner s’il existe différents profils de travailleur.se.s précaires et dans l’affirmative, comment ils et elles diffèrent en termes de bien-être et de santé mentale, incluant notamment le sentiment d’importance (mattering) et le sens à la vie et dans le travail. Elle vise à informer les politiques et les pratiques qui soutiennent les personnes occupant des emplois précaires en général, mais qui veulent également tenir compte des besoins diversifiés de ces populations.

 

Financement : Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Cochecheur.es : Charles Fleury & Emilie Auger

Personnes collaboratrices : Aline Lechaume ; Isaac Prilleltensky & Sylvain Luc

Vers une approche intégrée pour promouvoir l'autogestion de la santé psychologique chez les travailleur.se.s : ...

Le but de cette recherche-action est d’accompagner l’implantation et l’évaluation d’un programme hybride d’intervention intégrée de soutien à l’autogestion de la santé psychologique au travail dans quatre organisations du secteur tertiaire de tailles, types (public vs privé) et domaines d’activités variés. Le programme est offert dans le cadre d’un partenariat entre Relief et inpowr qui travaillent ensemble à combiner des approches traditionnelles d’intervention avec une application mobile en santé/mieux-être.

 

Financement : Fonds de recherche du Québec – Société et culture

Cochercheur.e.s : Sophie Meunier ; Sébastien Tremblay ; Vicky Drapeau ; Carol-Anne Gauthier ; Joël Gagnon ; Jean-Rémy Provost & Michel Chioini

Partenaires : Relief Affaires & inpowr

Étude d’enjeux liés au sens du travail et à la santé mentale chez les jeunes travailleur.se.s : Développement d’outils pour aider ce groupe de la population

Les résultats de notre étude sur la santé mentale dans les PME ont mis en lumière des préoccupations par rapport aux taux élevés de détresse et d’épuisement professionnel chez les jeunes sur le marché du travail. L’équipe de la Chaire et ses collaborateur.trice.s dégageront prochainement des questions plus spécifiques et une stratégie de recherche pour collecter des données et proposer des outils d’intervention pour mieux soutenir les jeunes travailleur.se.s.

Financement : CRRSMAT

Partenaires : Beneva & Relief

Évaluation continue des ateliers d’autogestion de Relief

Malgré que le soutien à l’autogestion soit recommandé dans les guides de bonnes pratiques en santé mentale, très peu d’études empiriques au Canada et même à l’international ont été menées pour valider les interventions existantes de soutien à l’autogestion. Au Québec, Relief a développé une expertise de pointe dans ce domaine, grâce au développement de cinq ateliers de soutien à l’autogestion dont le contenu a été validé par des expert.e.s. Ce projet vise à procéder à l’évaluation des changements longitudinaux rapportés par les participant.e.s aux ateliers de Relief quant à leur autogestion, symptômes de difficultés de santé mentale et des indicateurs de rétablissement personnel (par ex., sentiment d’espoir).

 

Financement : CRRSMAT

Cochercheure : Janie Houle

Partenaire : Relief

Projet (en développement) d’accompagnement en matière de soutien à l’autogestion en santé mentale au travail

Les conversations de l’équipe de la Chaire avec divers partenaires de la Chaire et représentant.e.s de milieux de travail a mis en lumière un intérêt à ce que la Chaire contribue au développement d’un ou plusieurs outil(s) concret(s), basé(s) sur les données probantes, que les intervenant.e.s, professionnel.le.s et/ou gestionnaires pourraient utiliser pour soutenir l’autogestion des travailleur.se.s. L’équipe de la Chaire proposera prochainement des objectifs de recherche plus spécifiques et une stratégie de recherche-action visant le développement, le pilotage et l’évaluation d’un ou plusieurs outil(s) de soutien à l’autogestion dans ce contexte.

 

Financement : CRRSMAT

Partenaires : Beneva & Relief

Effets associés à l'utilisation de cabines de relaxation en milieu de travail sur la santé mentale et le bien-être de travailleur.se.s

Ce projet vise à étudier les effets de l’implantation d’une cabine de relaxation (développée par la compagnie Recharjme) en milieu de travail sur des indicateurs de bien-être et santé mentale de travailleur.se.s dans différents contextes, dont à l’Université Laval.

 

Financement : CRRSMAT

Partenaires : Recharjme & Université Laval

Collaborez avec la Chaire

Si vous ou votre organisation êtes intéressé.e.s à collaborer avec la Chaire de recherche Relief en santé mentale, autogestion et travail, merci d’indiquer vos coordonnées ci-dessous. Nous vous contacterons prochainement par courriel. Vos coordonnées seront traitées en toute confidentialité.

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le métier de camionneur, assurément essentiel à l’économie du Québec, demeure l’une des professions avec le moins de reconnaissance malgré les très grandes exigences qu’il comporte. Il devient donc intéressant, mais surtout nécessaire de comprendre, par le biais de la recherche, quelles sont problématiques et enjeux de santé mentale des camionneurs grâce à la Chaire de recherche

— Kareen Lapointe, SSPT Chez les camionneurs, partenaire de recherche

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.